Hangar #2 -

 

Le terrain s’étend sur un vaste espace de 1580 m² avec 5 hangars anciennement dédiés à la construction navale. Abandonné en 2005, le lieu s’est ouvert aux graffeurs, skateurs, musiciens et plus globalement, à toute pratique expérimentale. Les hangars renaissent à travers les pratiques sociales qui l’habitent, le Hangar II a offert un nouveau support d’expérimentation à tous les usages.

 

Installations :

 

Le collectif s’est focalisé sur un hangar, pour y monter trois installations éphémères tournant autour des concepts de confinement et d’espace. Les installations utilisent différents principes scénographiques :  la réflexion/diffusion lumineuse, le jeu entre l’opacité et la transparence des matières et le mapping vidéo. Jouant des principes scénographiques, ces installations interrogent les perceptions du spectateurs.