Jumo

Désert

 

Le clip Désert est l’aboutissement d’un travail de recherches de plusieurs mois. Partant des projections lumineuses du projet Passage(s) l’idée a été de pouvoir réaliser sur ce même principe le premier clip de Jumo. Il est fruit de la rencontre artistique et amicale entre Cela et Meskaprod, un collectif de réalisation composé d'artistes au spécialisations diverses, où chacun a pu convoquer et mêler inspirations, technique et savoir faire.

Les premiers plans du clip posent le décor : une clinique désaffectée dans la nuit. A l’intérieur, une lueur apparait, elle dessine un visage. De là, des forment lumineuses se dévoilent progressivement, contaminant l’espace. Progressivement les figures quittent l’intérieur pour aller vers le dehors. Le paysage urbain défile alors qu’une course éphémère s’engage entre la lumière et son environnement déserté. L'architecture, souligne et déforme à la fois les silhouettes brillantes glissant tels des fantômes. Effleurant d’abord discrètement les murs, elles semblent finalement prendre possessions des lieux inhabités. Une nouvelle histoire de ces espaces se dessine à la lumière des projections : les figures viennent interagir avec les murs, les ruines, les maisons, la végétation pour leur donner une vie nouvelle. La ville laisse place à une nature de plus en plus présente.

Les illustrations projetées, visibles dans le clip mais également pour certaines, dans la scénographie du live de Jumo et dans les éléments de communication de son EP Nomade, ont été réalisé par Nina Guy. Elle ont été par ailleurs animées avec la participation de Clément Leveau, Grégory Guilbert (Myfuckinmess et 20syl.

Elles sont le fruit d’une réflexion autour de la notion d’identité. A travers le dessin, le corps et plus particulièrement le visage, fenêtre de notre identité et de notre intérieur, apparaît morcelé. Réinterprété de manière onirique, il se dévoile comme reflet des facettes changeantes de l’être humain. Il y a la volonté de faire vivre ces figures imaginaires en les confrontant à différents lieux et supports vidés de toute forme de vie, à l’image du minimalisme propre aux illustrations. Toujours en mouvement, nomades, elles ouvrent ainsi une porte vers un imaginaire.

Revue de presse

 

The Creators Project : Projected Illustrations Turn the World into a Cartoon

 

Clash Music : French producer Jumo has a real sense of travel in his music

 

Les Inrocks : Clip de la semaine

 

I-D : Premiere