Période(s)

Nuit Européenne des Musées

Musée de la tapisserie contemporaine Jean Lurçat, Angers, 2018

 

à l'occasion de La nuit des musées d'Angers 2018, le musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine donne carte blanche au collectif Cela.

 

La découverte des tapisseries de l’apocalypse par Jean Lurçat à Angers, constitua un tournant dans sa carrière. Elle lui inspirera Le chant du monde, ensemble tissé, considéré comme accomplissement d’une vie. À travers cette oeuvre majeure, il expose sa vision contemporaine d’un monde marqué par les guerres, les innovations technologiques et les catastrophes naturelles.

 

Le collectif Cela décide donc de s’inscrire et perpétuer cette logique de réinterprétation au travers d’un dispositif multimédia et interactif utilisant la vidéoprojection, la musique et la danse.

 

La performance, fil de tissage et de vie, déroule sous les yeux des spectateurs une narration du XXIème siècle, dans la continuité de l’oeuvre de Jean Lurçat.

 

Installation : Elliot Jolivet, Clément Leveau, Nicolas Plessis,

Luce Terrasson

Illustrations / Animations : Elliot Jolivet, Clément Leveau,

Nina Guy, Luce Terrasson

Montage : Clément Leveau

Son : Clément Leveau

Dance : Léo Duvignon

Captation / Photographie : Nicolas Plessis.

 

 

Représentations :

Nuit Européenne des musées, Musée Jean Lurçat, Angers, 19 mai 2018

Festival Rouxteur à Mains d’Oeuvre, Paris, 6 Octobre 2018

 

 

 

  •  

Période(s)

Nuit Européenne des Musées

Musée de la tapisserie contemporaine, Jean Lurça, Angers 2018

 

 

à l'occasion de La nuit des musées d'Angers 2018, le musée Jean-Lurçat et de la tapisserie contemporaine donne carte blanche au collectif Cela.

 

La découverte des tapisseries de l’apocalypse par Jean Lurçat à Angers, constitua un tournant dans sa carrière. Elle lui inspirera Le chant du monde, ensemble tissé, considéré comme accomplissement d’une vie. À travers cette oeuvre majeure, il expose sa vision contemporaine d’un monde marqué par les guerres, les innovations technologiques et les catastrophes naturelles.

 

Le collectif Cela décide donc de s’inscrire et perpétuer cette logique de réinterprétation au travers d’un dispositif multimédia et interactif utilisant la vidéoprojection, la musique et la danse.

 

La performance, fil de tissage et de vie, déroule sous les yeux des spectateurs une narration du XXIème siècle, dans la continuité de l’oeuvre de Jean Lurçat.

 

Installation : Elliot Jolivet, Clément Leveau, Nicolas Plessis,

Luce Terrasson

Illustrations / Animations : Elliot Jolivet, Clément Leveau,

Nina Guy, Luce Terrasson

Montage : Clément Leveau

Son : Clément Leveau

Dance : Léo Duvignon

Captation / Photographie : Nicolas Plessis.

 

 

Représentations :

Nuit Européenne des musées, Musée Jean Lurçat, Angers, 19 mai 2018

Festival Rouxteur à Mains d’Oeuvre, Paris, 6 Octobre 2018